102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   23 Jun 2017-08h22
Environnement-agricuture
Inauguration du Centre Rural de Développement Durable à Kenscoff
Fournir aux planteurs des techniques modernes pour augmenter leur productivité, former des paysans vulgarisateurs, effectuer des recherches appliquées, tels sont entre autres les objectifs du Centre Rural de Développement Durable(CRDD) de Kenscoff (sud-est de la Capitale) inauguré le jeudi 24 janvier 2013 par les responsables de l’USAID/Winner. Déroulée en présence de hautes personnalités étrangères et haïtiennes, la cérémonie inaugurale a été marquée par la certification d’environ une quinzaine de jeunes formés en mécanisation agricole, cultures maraichères, gestion post-récolte…
« Ce centre nous permettra de divorcer d’avec les anciennes pratiques archaïques dont les conséquences sont toujours perceptibles sur nos vraies capacités de production », a déclaré fièrement, Béliard Miracle, président de la Coopérative des Associations Champyon de Kenscoff avant de faire l’éloge de l’USAID/Winner qui a assuré le financement du projet à hauteur de 350 000 dollars américains.

Disposant notamment d’une salle de formation d’une capacité de 35 personnes et des parcelles de légumes et de fleurs, le CRDD est un espace de démonstration et de formation destiné à moderniser l’agriculture haïtienne. Par l’introduction de techniques améliorées, de meilleures variétés et de meilleurs équipements, le centre entend dynamiser l’agriculture et du coup protéger l’environnement. Grâce à ce projet, nous pouvons nous atteler à l’émancipation d’une région plus verte où les kenscovites grandiront dans le respect pour la nature et la biodiversité, a plaidé Jane Margareth Wyne de la Fondation Wyne qui œuvre dans la localité depuis plusieurs décennies dans le domaine de l’environnement.

Pour sa part, le directeur du projet Feed the Future West/Winner, Jean-Robert Estimé, le CRDD aidera à l’amélioration considérable des plantations de pommes de terre et de haricots. La régénération d’un ensemble de cultures, selon M. Estimé, va être effective. Ce qui contribuera, dit-il, à l’augmentation des revenus des habitants de la zone.

Aussi, a-t-il tenu à préciser, le projet Winner ne sera pas toujours à la rescousse du CRDD dans la mesure où il arrivera à son terme l’année prochaine. Pour cela, il dit miser sur le leadership de la Fondation Wyne pour pouvoir assurer la continuité dans le cadre de la gestion du CRDD.

Présente en la circonstance, l’ambassadrice des Etats-Unis en Haïti, Pamela White, s’est contentée d’insinuer que le CRDD contribuera à impulser davantage le niveau de productivité des paysans-agriculteurs. Ainsi, « le bénéfice des ventes permettra d’améliorer les conditions économiques des familles», a-t-elle déclaré. De son coté, Mimose Félix, ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de la promotion de la paysannerie, en a profité pour solliciter de la communauté internationale la création d’un marché international où les paysans pourront écouler leurs produits.

Au cours de la cérémonie, des parchemins ont été remis à environ une quinzaine de jeunes. Ces derniers ont été formés sur une période s’étendant sur 5 semaines. Ils sont certifiés, entre autres, en reboisement et conservation de sol, entretien des pistes rurales et de système d’irrigation et technique de culture de la banane.
Juno Jean Baptiste
jeanbaptistejuno@yahoo.fr
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo