102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   23 Sep 2014-04h19
Haïti/Coopération
Haïti à la recherche des opportunités ?
Le Président de la République d’Haïti, Michel Joseph Martelly a, au cours de sa tournée européenne, rencontrée d’importantes personnalités notamment le représentant de l’église catholique, Pape Benoit XVI, à Vatican. En effet, après sa rencontre avec le Saint Père, le Président haïtien a rencontré le numéro deux du Saint-Siège, le cardinal secrétaire d'Etat, Tarcisio Bertone et le ministre des Affaires étrangères du Vatican, Dominique Mamberti. Pour justifier ce long périple le numéro un haïtien dit être à la recherche des opportunités pour le pays.
Le Président de la République d’Haïti, Michel Joseph Martelly a, au cours de sa tournée européenne, rencontrée d’importantes personnalités notamment le représentant de l’église catholique, Pape Benoit XVI, à Vatican. En effet, après sa rencontre avec le Saint Père, le Président haïtien a rencontré le numéro deux du Saint-Siège, le cardinal secrétaire d'Etat, Tarcisio Bertone et le ministre des Affaires étrangères du Vatican, Dominique Mamberti. Pour justifier ce long périple le numéro un haïtien dit être à la recherche des opportunités pour le pays.

Le locataire du Palais national a entre autres, fait appel au soutien de la communauté internationale pour aider Haïti à faire face à ses problèmes environnementaux dans une interview accordée à radio Vatican. Au terme de cette entrevue le chef de l’Etat a profité pour remercier les pays qui ont aidé Haiti lors du séisme du 12 janvier 2010. Une catastrophe qui a coûté la vie à plus de 300 000 haïtiens.

« S’il y a un secteur où Haïti a un besoin urgent aujourd’hui, c’est celui de l’environnement », a déclaré le premier mandataire de la nation, réitérant sa volonté de sortir le pays de l’assistanat en créant des conditions favorables à l’investissement.

D’ailleurs, l’aménagement de l’environnement est une promesse de campagne faisant partie des « 5 E » du chef de l’État. Toutefois, il faut souligner que les dégâts enregistrés dans le pays suite au passage des tempêtes Isaac et Sandy ont grandement endommagé des structures qui étaient déjà très fragiles.

A rappeler que l’environnement représente l’un des secteurs prioritaires du pouvoir en place.
EF/LM
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
Le Neveu | 23/11/2012
Compter sur ses propres forces. Et si vous pensez qu'on n’a que des faiblesses, comptez sur nos moins fortes faiblesses. Nos faiblesses nous rendront forts. Les forces des autres nous rendront encore plus faibles. Compter sur nos propres forces. Oui. Tout le monde nous aime. Oui. Tout le monde nous veut du bien. C'est précisément pour cela que nous devons compter sur nos propres forces. On nous aime. On nous veut bien. Mais il se trouve que personne ne pourra rendre heureuse la France. À part les Français. Mais il se trouve que personne ne pourra rendre heureux les USA. À part les Américains. Les investisseurs n’investissent pas pour développer un pays. Un investisseur veut avoir des profits. Si ça fait l’affaire d’un pays, tant mieux pour ce pays. Lui, ce qu’il veut, c’est des profits. Si ça ne fait pas l’affaire d’un pays, tant pis pour ce pays. Lui, ce qu’il veut, c’est des profits. Comptons sur nos propres forces. Un investisseur est un meuble monté sur des roulettes. Quand la mine sera épuisée, il nous laissera un grand trou. Quand la forêt n’aura plus d’arbres, il nous la laissera comme un chien pelé, qui deviendra galeux. Quand nos hommes n’auront plus de sève, ils nous laisseront leur carcasse. Comme des véhicules qui ont terminé leur tour de piste. Un investisseur américain aime plus les profits qu’un américain chômeur. La preuve, c’est qu’il transforme un ouvrier américain en chômeur américain, productivité, qui conduit au profit, exige. Un investisseur français aime plus les profits qu’un chômeur français. La preuve, c’est qu’il transforme un ouvrier français en chômeur français, rentabilité exige... Un investisseur coréen… Où donc trouvent-ils ce surcroît d’amour pour nous aimer comme ils disent qu’ils nous aiment : plus qu’un Américain, plus qu’un Français, plus qu’un Coréen de Caracol… Comptons sur nos moindres forces, nos moindres faiblesses… Uniquement parce qu’elles sont nôtres. Et qu’on ne pourra rien faire avec les leurs. Leur absence de faiblesse. Leur superpuissance. Je compterai… Tu… Nous… Le pays…
 
Le Neveu | 23/11/2012
Compter sur ses propres forces. Et si vous pensez qu'on a que des faiblesses, comptez sur nos moins fortes faiblesses. Nos faiblesses nous rendront forts. Les forces des autres nous rendront encore plus faibles. Compter sur nos propres forces. Oui. Tout le monde nous aime et nous veut du bien. C'est précisément pour cela
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo