102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   02 Sep 2014-14h48
Haiti/Protestation
Des députés manifestent à la Primature
Environ une dizaine de députés du groupe des parlementaires pour le renforcement institutionnel (Pri) ont occupé les locaux de la Primature (bureau du Premier ministre) au bicentenaire. Les élus du peuple ont protesté contre le refus, disent-ils, du gouvernement de débloquer les fonds alloués aux communes dans le budget 2011-2012.
Environ une dizaine de députés du groupe des parlementaires pour le renforcement institutionnel (Pri) ont occupé les locaux de la Primature (bureau du Premier ministre) au bicentenaire. Les élus du peuple ont protesté contre le refus, disent-ils, du gouvernement de débloquer les fonds alloués aux communes dans le budget 2011-2012.

Des concerts de Klaxons ont retenti dans les rues bordant la Primature. Les députés contestataires ont menacé de boycotter la traditionnelle séance tenue au début du mois de janvier où le Premier ministre habituellement, présente le bilan de sa gestion de l'année antérieure. Parmi les députés qui avaient participé à ce mouvement de contestation, signalons la présence de: Sadrac Dieudonné, Patrick Joseph, Clément Dupner, Arnel Bélizaire, Béguens Théus, Jean Ronald Oscar...

Toutes les activités étaient paralysées au bureau du Premier ministre, durant ce mouvement de contestations pour le moins insolite. Pourtant, aucun des hauts responsables ne fut remarqué sur les lieux. Ni le Premier ministre, ni le secrétaire général de ladite institution n’étaient venus expliquer les mesures qui seront adoptées pour palier ce problème.

À maintes reprises, les membres du groupe minoritaire, à la Chambre basse avaient dénoncé la politique, deux poids deux mesures, appliquée par l’équipe rose. Ils accusent le pouvoir de boycotter les circonscriptions dont les élus ne sont pas membres de la majorité présidentielle. Les projets et autres avantages auraient été attribués aux proches du président alors que les autres étaient traités en parents pauvres.

Les membres du Pri ont expliqué avoir déjà invité et convoqué le Premier ministre. Celui-ci n’a jusque-là pas encore répondu. L’interpellation reste donc le seul moyen de pression. Cependant, le groupe minoritaire ne peut aller à l’aventure dans le cadre d’une interpellation, puisqu’il n’a tout simplement pas les moyens de sa politique. Les parlementaires du Pri risqueraient alors de se faire humilier par les membres de la majorité.

Vingt quatre heures après, la réponse est finalement venue. Le Secrétariat général de la Primature condamne avec véhémence, ce qu’il appelle, une intrusion intempestive des députés dans l’enceinte de l’institution. En aucun cas, ont exprimé les responsables, un tel comportement ne saurait être accepté. Quelles mesures seront prises à cet effet? Les pouvoirs publics doivent fonctionner dans le respect mutuel et ceci conformément à la constitution, ont rappelé les responsables de la Primature.

Le secrétariat général du bureau du Premier ministre assimile l’action des députés à celles de certaines forces de l’opposition qui essaient par tous les moyens de déstabiliser les institutions et troubler l’ordre républicain. Toutes les dispositions sont déjà prises pour contrer ces manœuvres anti-démocratiques, ont-ils insisté.

L’affront! Après avoir boudé à maintes reprises les invitations des députés, le secrétariat général a jugé opportun dans cette conjoncture tendue de convier les députés contestataires à une réunion, le mardi 27 novembre, à 3hres de l’après-midi. Cependant, il a tenu à préciser, que cette réunion aura lieu, seulement dans le cas où les véritables motivations des députés seraient effectivement de s’informer de l’état d’avancement des projets de développement dans leurs communes. Ce mouvement de contestations, pour le moins surprenant, témoigne du malaise ambiant, et de la précarité qui règne dans les différentes parties du pays. Encore une autre crise qui débute, et, une fois de plus, la population en pâtira.
Lionel Edouard
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
T-LEANDRE | 27/11/2012
J'ai Lu avec beaucoup d'etonnement que des PARLEMENTAIRES se sont manifestes a la Primature pour une affaire d'argent ... C'est ecoeurant ! C'est ahurissant et scandaleux ! Sont-ils conscients de leur role, de leur fonction ? On aura tout vu dans ce singulier petit pays ... Cet argent réclame va-t- il servir les interets de leurs communes respectives ou jete en bank?
 
T-LEANDRE | 27/11/2012
PARLEMENTAIRES pour le RENFORCEMENT INSTITUTIONNEL (PRI) qui, en se donnant en spectacle, avlisent leur institution ? Ont-ils oublie que le PARLEMENT est une institution ? Sont-ils des PARLEMENTAIRES ou bien des "PARLEMENTEURS". S'ils etaient appeles a legiferer, ils se cantonneraient dans l'enceinte de leur institution ET non pas ailleurs pour se faire ridiculiser.
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo