102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   30 Oct 2014-08h54
Haïti/Sécurité
La guerre contre le banditisme est lancée
La 21e rencontre du conseil supérieur de la Police nationale (CSPN) sous la présidence de Laurent Salvador Lamothe, hier mardi, était l’occasion pour les autorités de poser à fond les problèmes de la criminalité organisée dans le pays.
La 21e rencontre du conseil supérieur de la Police nationale (CSPN) sous la présidence de Laurent Salvador Lamothe, hier mardi, était l’occasion pour les autorités de poser à fond les problèmes de la criminalité organisée dans le pays. Tous les responsables de commissariats et sous-commissariats de l’aire métropolitaine de Port-au-Prince étaient de la partie. Selon le Premier Ministre haïtien, cette rencontre vise à motiver les policiers à travailler davantage en vue de sécuriser la population.

« Les bandits n’ont pas de place au sein de la société », a déclaré le président du CSPN, Laurent Lamothe. D’importantes mesures, dit-il, ont été adoptées afin de limiter voire annihiler les manœuvres des malfrats qui terrorisent, sans cesse, la population sur l’ensemble du Territoire national.

Cette rencontre a permis, entre autres, au chef du gouvernement de se rassurer d’une mise en application plus efficace des mesures de sécurité. À cet effet, il affirme que les doléances des chefs de poste seront prises en compte.

« De meilleurs résultats sur le plan sécuritaire sont désormais escomptés ». M. Lamothe en a pris l’engagement. Il affirme que le travail devient de plus en plus corsé. Cependant, dit-il, il est tenue à toute éventualité. Il s’attelle à la tâche, aussi immense qu’elle puisse paraitre. Une présence plus soutenue des agents de l’ordre, promet-il, seront remarquées dans les différentes rues du pays. Aussi, déclare-t-il, plusieurs opérations sont en cours afin de faire échec aux bandits.

Tout compte fait, un ensemble de mesures ont été adoptées pour renforcer la sécurité sur toute l’étendue du territoire national. Le numéro deux de l’Exécutif garde, toutefois de ne pas les rendre publiques. Concernant la séquestration de Jorym Maxi à Jacmel, le Premier Ministre a fait savoir que les enquêtes avancent positivement et la Police suit des pistes en vue de libérer la victime. Par, ailleurs, il demande à la famille de collaborer avec les forces de l’ordre.
Jose Flécher
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
veritas | 21/11/2012
Jose, permettez-moi... des malfrats qui terorrisent... Eh bien, aucun consigne pour la population? Il faut qu'on cesse de negocier avec ces gens. Ils ne peuvent pas tuer toute la population. Ne leur donnez pas un centime comme rancon! Et, vous verrez! C'est un peu dur, mais c'est la seule facon qui peut effectivement les empecher de continuer ces mefaits.
 
veritas | 21/11/2012
sorry,,, terrorisent...
 
esther | 21/11/2012
c'est maintenant que vous regardez le problème A FOND donc les autr es fois c'était du show?kom nou pa gen moun pa nou deyo a nou ka fè yon jan pou pèp la?en tout cas j'en profite pour vous rappeler que l a sécurité de la population est PARTIE INTÉGRANTE DE VOS TÂCHES CE N'EST PAS UNE FAVEUR QUE DE VOUS EN OCCUPER SÉRIEUSEMENT;
 
jukutu | 21/11/2012
Plan politik lavalas pran yon lot direksyon,aprè boulè mache,kindnapping,viol,vol,touye moun.Men lavalas yo (Moise, Arnel Belizaire) vle fè etidyan yo leve kanpe kont pouvwa Pep la.Dèryè tout mouvman se menm yo menm.Pèp la mande pou lajistis aplike (Pendaison,peine 2 mort) contre tous kindnappeurs,terroristes epi nap jwenn lapè.Yo ap akize Mately pou kap femen dosye a
 
neglib | 21/11/2012
Les audacieux et naturels macoutes/macoutiillons essaient, en vain, d'enlever l'etiquette kidnapping de la bourgeoisie. Leur principale et primaire methodologie est la desinformation, suivie de la propagande . Les kidnappeurs GNBistes, FRAPHistes emploient les armes de la persuasion et disuasion afin que le parrain maffieux Brandt et ses complices deviennent 'Lavalas'
 
Le Neveu | 21/11/2012
D'accord. Mais il fallait laisser en prion les bandits et le présumés criminels.
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo