102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   30 Jul 2014-13h11
Haïti/Manifestation
Nouvel appel au calme du MENFP
Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle(MENFP), se dit préoccupé par la poursuite des mouvements de protestation des étudiants de différentes entités de l’Université d’Etat d’Haïti via une note émanant de son Bureau de presse. « Ce climat risque de perturber le fonctionnement paisible des établissements scolaires et universitaires à travers la région métropolitaine de Port-au-Prince ».
Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle(MENFP), se dit préoccupé par la poursuite des mouvements de protestation des étudiants de différentes entités de l’Université d’Etat d’Haïti via une note émanant de son Bureau de presse. « Ce climat risque de perturber le fonctionnement paisible des établissements scolaires et universitaires à travers la région métropolitaine de Port-au-Prince », nous apprend cette note.

Le MENFP lance en ce sens un appel au calme aux étudiants protestataires tout en reconnaissant leur droit d’exprimer leur désapprobation contre tout acte jugé répréhensible et odieux dont ils sont victimes.

Le MENFP s’inquiète quant à la tournure que prend le mouvement des étudiants dans une note parvenue au journal le 17 novembre 2012. En témoignent les agressions contre des élèves et des professeurs dans certains établissements scolaires, notamment les lycées Pétion, du Cent-cinquantenaire, Toussaint Louverture, le mardi 12 novembre 2012. En effet,- la mort d’un citoyen présenté comme un étudiant de la faculté des sciences humaines - dans les parages de la faculté de droit et des sciences économiques(FDSE) tend à une amplification de leur mouvement, toujours selon cette correspondance.

Le MENFP dit condamner la mort de l’étudiant Damaël D’Haïti. Cependant, l’institution croit qu’il faut « préserver l’école et l’université contre toute action susceptible d’entraver leur bon fonctionnement et leur bonne marche ». Néanmoins le ministère a rappelé que le gouvernement Martelly/Lamothe s’engage à accompagner la famille de la victime et à s’assurer que justice sera rendue à la victime.

Aussi le ministère invite-t-il tout un chacun à appuyer les efforts du gouvernement afin de maintenir un climat de paix et de stabilité, condition sine qua non, souligne-t-il, pour favoriser l’investissement et la création d’emplois dans le pays.

Par ailleurs, le ministère en a profité pour renouveler ses sympathies à la famille éplorée et à la communauté universitaire, invitant ainsi les acteurs à emprunter la voie du dialogue et de la légalité pour réclamer leurs droits, ce pour un réel état de droit en Haïti.
Enel Fleurantin
fleurenel@gmail.com
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
esther | 19/11/2012
ou est la garantie que vous donnez aux jeunes que plus JAMAIS les universitaires ne feront les frais de la violence étatique?vous n'avez aucune autorité pour parler a quiconque de ce gouvernement ;a vôtre place je M'ABSTIENDRAIS;les universitaires sont les victim es alors laissez les mener leur lutte comme ils peuvent
 
Le Neveu | 19/11/2012
Heureux de constater que ministre et étudiants veulent tous parler d'un réel état de droit en Haïti. Le problème : les étudiants veulent en parler avant, et le ministre après les assassinats. Mauvais timing!
 
Fansito | 19/11/2012
Kite kokorat yo touye tete yo grin pa grin.
 
Fansito | 19/11/2012
Kite kokorat yo touye tete yo grin pa grin.
 
senscommun | 20/11/2012
Manifestation OUI, Violence NON, d'ou qu'elle vienne. OUI A LA PROTECTION DE L'ECOLE et DES ETUDIANTS OUI AU RESPECT MUTUEL DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES!
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo