102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   27 Nov 2014-20h06
Haïti/Economie
Désormais, on peut sécher, conserver et commercialiser des fruits à Mirebalais
Inaugaration, hier vendredi 16 novembre, d'une Unité de Séchage des Fruits (USF) à Mirebalais.La construction de cette usine est financée à hauteur de 300 000 dollars américains par l'USAID. Sa mission consistera à sécher, préserver et commercialiser des fruits produits dans la commune ainsi que dans les périphéries.
Jean Robert Estimé, directeur du Projet Winner (photo Ruben Chéry)
C’est en présence des personnalités haïtiennes et étrangères que L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), de concert avec Delicious Fruits S.A et l’Association pour le Développement Agro-Industriel de Mirebalais, a procédé hier vendredi 16 novembre à l’inauguration d’une Unité de Séchage de Fruits (USF) à Mirebalais (dans le centre du pays). Cette usine, mise à part la production de la banane et la noix de coco, devrait produire 6000 livres de mangues par trimestre, essentiellement pour le marché local. Elle produira également pour l’exportation.

Développer l’agro-industrie dans la commune de Mirebalais et améliorer le niveau de vie de la population en transformant, conservant et commercialisant les fruits, tel est, entre autres, l’objectif de cette usine dont la construction est financée à hauteur de 300 000 dollars américains par l’USAID dans le cadre du ''Projet Winner''.

Cette usine, selon le directeur du ‘’Projet Winner’’ M. Jean Robert Estimé, va devoir générer 50 emplois directs dont 80% de femmes employées et 89 141 emplois indirects chaque mois. « C’est une opportunité économique à exploiter. Dès aujourd’hui c’est une entreprise qui va devoir travailler à son autonomie », a-t-il ajouté tout en insinuant que l’usine pourra percevoir la bagatelle d’un ½ million dollars de revenus par année.

« La collaboration entre le ‘’Projet Winner’’ et l’usine ne sera plus pécuniaire », a lancé M. Estimé. Il a par contre relaté, qu’au niveau du ‘’Projet winner’’, il fera en sorte que les gérants de l’usine soient accompagnés en organisant des séances de formation relatives à la gestion d’entreprise à leur profit.

Pour le représentant de l’USAID, M. Lewis Tatem, le gouvernement américain se réjouit de la mise en place de cette structure qui permettra aux producteurs de mangues d’augmenter leurs revenus et de créer du même coup de la richesse dans la région ainsi que ses périphéries.

Le gaspillage de bon nombre de productions dans le pays, dont celle de la mangue, constitue un problème bien réel. Des milliers de livres de mangues sont abandonnées et jetées chaque année, faute de moyens stratégiques pour les conserver et les commercialiser. Le ministre du commerce et de l’industrie Wilson Laleau, présent à la cérémonie, le reconnait. « Cette usine revêt d’une importance capitale pour les cultivateurs », croit savoir M. Laleau pour qui la valorisation des produits agricoles et l’amélioration de la productivité des agriculteurs dépendent en grande partie de ces modèles de structure.

« La construction de cette usine représente une grande opportunité pour Mirebalais. Elle permettra à la commune d’entretenir des relations commerciales avec le monde extérieur via l’exportation des produits », a déclaré pour sa part M. Fritznel Cirius, responsable de l'ADAIM. Laquelle organisation est chargée d’assurer la gestion de l’usine.

Cette Unité de Séchage des Fruits est déjà à l’œuvre. La plus grande du pays, si l’on en croit les responsables. Sa principale mission consiste à transformer, préserver et commercialiser les fruits séchés, en particulier la mangue. Une belle opportunité économique pour la zone, dit-on. Reste maintenant à ADAIM de faire preuve de savoir-faire et leadership pour qu’une bonne gestion soit faite de l’usine afin qu’elle puisse s’inscrire dans la lignée des entreprises qui se projettent vraiment vers l’avenir.
Juno Jean Baptiste
jeanbaptistejuno@yahoo.fr
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
esther | 17/11/2012
je suis contente pour la zone car j'ai vu un camion d'orange se perdre parce qu'il est tombé en panne;livré au soleil ses fruits, abandonnés ainsi,m'ont crevé le coeur surtout en pensant a l'être humain qui a essuyé cette perte;si vous pouviez faire du jus ce serait très bien aussi parce que la clientèle apprécierait davantage que les fruits séchés;
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo