102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   24 Jul 2014-20h08
Haïti/ Insécurité
Un assassinat qui ne restera pas impuni !
Des tirs nourris, des barricades enflammées, des jets de pierre ont créé la panique en certains endroits de la Capitale haïtienne les 12, 13 et 14 novembre dernier. Plusieurs rues de Port-au-Prince dont l’aire du Champs de Mars, s’étaient transformées en véritables champs de bataille. Les forces de l’ordre, les étudiants et d’autres individus infiltrant les manifestations, se sont affrontés. Toutes les issues, notamment au niveau des facultés de Droit et d’Ethnologie, étaient bloquées.
Photo Vladjimir Legnagneur
Des tirs nourris, des barricades enflammées, des jets de pierre ont créé la panique en certains endroits de la Capitale haïtienne les 12, 13 et 14 novembre dernier. Plusieurs rues de Port-au-Prince dont l’aire du Champs de Mars, s’étaient transformées en véritables champs de bataille. Les forces de l’ordre, les étudiants et d’autres individus infiltrant les manifestations, se sont affrontés. Toutes les issues, notamment au niveau des facultés de Droit et d’Ethnologie, étaient bloquées.

La Police nationale et les soldats de la Minustah ont fait usage de bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants qui brisaient tout sur leur passage. Plus d’une cinquantaine de personnes fréquentant ces espaces étaient tombées en syncope sous l’odeur des gaz et ont dû être transportées d’urgence à l’hôpital. C’est cette situation qui a prévalu jusqu’ au jeudi 15 novembre suite à l’assassinat de Damael D’Haïti, étudiant en 4e année à la faculté de Droit et des Sciences Economiques.



des étudiants

Le mouvement des étudiants solidaires de la famille de Damael D’Haïti, entamé à la FDSE, au Champs de Mars, puis à l’Avenue Christophe, s’est étendu mercredi à Damien. Des étudiants de la faculté d’Agronomie ont monté la garde. Ils ont bloqué durant toute la matinée, la route nationale numéro 1. Ils réclamaient, à l’instar de leurs camarades, de l’Institut national d’administration, de gestion et des hautes études internationales (INAGHEI), de la Faculté des sciences humaines (FASCH) et de l’Institut d'études et de recherches africaines (IERAH), justice et réparation en faveur de la famille éplorée.

Ils n’entendent pas lâcher prise malgré les promesses faites par les autorités policières et judiciaires. « Nous sommes très perplexes. Nous ne croyons pas dans la justice du pays. Nous disposons de plusieurs exemples de procédures similaires enclenchées qui n’ont pas abouti », ont-ils fait remarquer.

L’assassinat de Damael D’Haïti dans l’enceinte de la FDSE, doit être le dernier, a martelé Evens Guerrier, étudiant de la FASCH qui rappelle plusieurs cas de disparition spectaculaire d’étudiants suivis d’assassinat, tels : Onal Auguste, Youkens Leroy, Patrick Dézelmour de la FASCH et Eric Pierre de la Faculté de médecine et de Pharmacie.



Réaction du gouvernement

La Primature, les ministères de la Justice et de la sécurité publique (MJSP), de l’Education nationale et de la formation professionnelle (MENFP), entre autres, ne se sont pas fait attendre pour condamner le meurtre du jeune agronome par l’agent de l’Administration pénitentiaire nationale (Apena), Macéus Pierre-Paul, affecté à l’Hôpital de l’université d’Etat D’Haïti (HUEH).

Le Premier ministre dans les mêmes termes que d’autres ministres du gouvernement ainsi que la Présidence se sont dits, à travers des notes de sympathie, consternés par la disparition brutale du jeune Damaël D’Haïti. Ils promettent Justice et réparation. Ils appellent en conséquence les étudiants manifestants au calme. La justice doit suivre son cours, a affirmé fermement Jean Renel Sanon, titulaire du MJSP. Nous leur reconnaissons le droit de manifester, a déclaré, pour sa part, le directeur générale de la police nationale. Toutefois, Godson Orélus a tenu à souligner que tous les fauteurs de troubles seront arrêtés et punis par la loi. Car, a-t-il ajouté, « manifestation ne signifie pas provocation ».

De son coté, le chef du parquet près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, rapporte avoir entendu le présumé meurtrier. « Son dossier a été acheminé au cabinet d’instruction », a confié Me Lucmane Dellile, promettant lui aussi, de faire feu de tous bois pour rendre justice à la famille de la victime.


Le rectorat consterné

« Ce crime ne restera pas impuni », a promis décontenancé, le recteur de l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) au cours d’une réunion d’urgence tenue lundi 12 novembre au cours de laquelle il avait annoncé et obtenu pour le lendemain mardi, un arrêt de travail. Il s’agissait, pour lui aussi, une façon de protester contre l’assassinat crapuleux de ce jeune prometteur.

Les avocats du rectorat ont donc été constitués en vue de fournir une assistance légale à la famille et aux proches de la victime, a annoncé Jean Vernet Henry. Une commission chargée du suivi du dossier a été également constituée. Elle est formée, entre autres, d’étudiants dont Pascal Adrien – représentant des étudiants de la FDSE au Conseil de l’UEH et de Professeurs.

Soulignons que des membres d’autres institutions comme l’Eglise catholique et le Parlement se sont aussi prononcés sur cet acte odieux. Après cet assassinat, ils redoutent un regain de violence dans le pays où l’insécurité est de plus en plus grandissante.

Dans la foulée, des proches du policier incarcéré, ayant requis l’anonymat, ont démenti -preuves à l’appui - les déclarations du Coordonnateur général de la Fasch, Hancy Pierre, selon lesquelles Macéus Pierre-Paul, ne serait pas un étudiant de la faculté.

Damaël Pierre-Paul a été abattu d’une balle dans la tête samedi dernier dans l’enceinte même de la Faculté de Droit et des Sciences économiques au cours de la traditionnelle fête d’intégration des nouveaux admis. Le présumé meurtrier qui avait pris la fuite, a été arrêté peu de temps après, par la police. En attendant d’être fixé sur son sort, Macéus Pierre-Paul, est écroué au commissariat de Port-au-Prince. Succes Estinvil
succesestinvil@yahoo.com
Succes Estinvil
succesestinvil@yahoo.com
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo