102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   28 Nov 2014-10h37
Vers une formule de sortie de crise?
Haïti/Organisation des élections
L’Exécutif propose un collège de gestion transitoire du Conseil électoral permanent en vue de l’organisation des prochaines joutes électorales dans le pays. Selon le président de la République, cela traduit la volonté des acteurs de trouver une issue à cette situation. Mais, de l’avis de certains observateurs, les forces en présence ne sont pas vraiment déterminées à résoudre la crise.
L’Exécutif propose un collège de gestion transitoire du Conseil électoral permanent en vue de l’organisation des prochaines joutes électorales dans le pays. Selon le président de la République, cela traduit la volonté des acteurs de trouver une issue à cette situation. Mais, de l’avis de certains observateurs, les forces en présence ne sont pas vraiment déterminées à résoudre la crise. L’organisation d’élections libres et démocratiques est l’une des plus importantes attributions de la démocratie. C’est le moyen par excellence de renouveler la classe dirigeante de certains pays. Les autorités haïtiennes font souvent l’apologie de cette dernière. Cependant, rien n’est fait en vue d’une imbrication entre leurs discours et leurs actes. De l’avis du sénateur Jean William Jeanty, le parlement se trouve dans l’impossibilité matérielle de désigner ses représentants selon les prescrits de la loi-mère.

Pour la première fois, un pas important, a été franchi dans les discussions. L’Exécutif propose un collège de gestion transitoire du Conseil électoral permanent auquel les représentants du parlement semblent adhérés en partie. C’est en fait, une cohabitation entre le provisoire et le permanent, non prévu par la Constitution. Ce collège aura pour mission d’organiser les prochaines élections à partir d'une nouvelle loi ratifiée par le parlement. Selon cette proposition de l’Exécutif, le Parlement doit trouver une formule pour désigner ses représentants dans un délai pas trop lointain. Le mandat de cette structure est précis. L’organisation des élections pour le renouvellement du tiers du Sénat et les élections locales. Après ces joutes, les représentants des pouvoirs exécutif et judiciaire resteront à leur place et le parlement, une fois complète, devra confirmer leurs représentants au Conseil Electoral Permanent (CEP).

Pour le Président de la République, un grand pas a été franchi. Il croit que cela traduit la volonté des acteurs de trouver une issue à cette crise. Cependant, d’autres acteurs y voient des points d’ombre. Selon eux, on est très loin du compte. Les premières informations font état de maintenir en place tous les conseillers qui ont déjà prêté serment. Ce qui constitue, pour l’instant, la pomme de discorde entre les différents protagonistes.

De jour en jour, tandis que les négociations continuent, l’on pense que la situation ne fait qu’empirer. Les protagonistes n’arrivent toujours pas à trouver la solution qui fait unanimité au sein de la société. De l’avis du député de Verettes, Vikens dérilus, il revient aux législateurs de statuer sur cette nouvelle éventualité. Aussi poursuit-il, le président de la République ne peut en aucun cas, s’arroger le droit de décider en lieu et place du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire. Le parlementaire met en doute la volonté de l’Exécutif de toucher à fond ce problème. Il se montre encore sceptique. Aucune discussion n’a été entamée sur la question des représentants du CSPJ au sein du Conseil électoral. D’aucuns voient dans cette manœuvre de la présidence une sorte de légitimation des représentants du pouvoir judiciaire contestés par plusieurs secteurs de la vie nationale. Les parlementaires n'ont pas mis en cause le choix des trois représentants de l'exécutif. Des élections devaient être organisées dans le pays depuis fin 2010 afin de remplacer les élus locaux et fin 2011 pour le renouvellement du tiers du Sénat. La meilleure formule pour la formation d’un conseil électorale n’a pu être trouvée entre l’Exécutif et le Législatif après maintes discussions. Différentes propositions ont été faites. Division entre les principaux acteurs. Le respect des prescrits constitutionnels, dit-on, constitue le principal élément de blocage. Cette nouvelle proposition, prend-elle en compte les prescrits de la Constitution ? Selon le secrétaire exécutif de la plateforme des organisations haïtiennes de Défense des Droits humains (POHDH), Antonal Mortimé, seule la formation d’un Conseil électoral provisoire peut faciliter une sortie plus ou moins harmonieuse. Car, explique-t-il, il faut des balises légales pour tout consensus. L’Exécutif propose un collège de gestion transitoire du Conseil électoral permanent en vue de l’organisation des prochaines joutes électorales dans le pays. Selon le président de la République, cela traduit la volonté des acteurs de trouver une issue à cette situation. Mais, de l’avis de certains observateurs, les forces en présence ne sont pas vraiment déterminées à résoudre la crise.
Qui représenteront le CSPJ

Les conseillers électoraux déjà en place ne veulent pas s’adresser au public. A ce bureau, c’est le calme plat. Les premiers représentants du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire sont toujours à leur poste. La possibilité de démissionner, pour eux, n’est pas envisageable. Ils l’ont d’ailleurs déclaré publiquement. Entre-temps, les noms des trois nouveaux représentants de cette instance devaient être acheminés à l’exécutif pour des suites administratives. Toutefois, il parait évident que ces derniers ne bénéficieront pas de l’aval de l’Exécutif.

La bataille continue. Pas la peine d’épargner le pays de cette crise sans issue. Selon toute vraisemblance, il y en aura pour longtemps encore. De l’avis d’Antonal Mortimé, si cette crise laisse entrevoir certaines facettes conjoncturelles, il ne s’agit, en fait que d’une crise structurelle datant de plus de cinquante ans. D’aucuns se questionnent sur la volonté réelle des autorités à se surpasser afin de trouver un dénouement.
Jose Flécher
flecherjosew@yahoo.fr
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo