102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   27 Nov 2014-13h13
Haïti/ Santé
Pour une réduction de la pneumonie
« Renforcer l’éducation des femmes et des adolescentes face au danger de la pneumonie qui est consideree comme une tueuse d’enfants », tel a été le thème retenu par la Société haïtienne de la pédiatrie (SHP) pour célébrer la journée mondiale de la pneumonie. Par cette initiative, les responsables de la SHP entendent sensibiliser la population aux conséquences néfastes de cette maladie qui est la première cause de mortalité infantile dans le monde. La cérémonie a eu lieu ce lundi 12 novembre à l’hôtel Karibe Convention center 2012.
Pour une réduction de la pneumonie « Renforcer l’éducation des femmes et des adolescentes face au danger de la pneumonie qui est consideree comme une tueuse d’enfants », tel a été le thème retenu par la Société haïtienne de la pédiatrie (SHP) pour célébrer la journée mondiale de la pneumonie. Par cette initiative, les responsables de la SHP entendent sensibiliser la population aux conséquences néfastes de cette maladie qui est la première cause de mortalité infantile dans le monde. La cérémonie a eu lieu ce lundi 12 novembre à l’hôtel Karibe Convention center 2012.

Selon Jessy Colimon, coordonnatrice de cette campagne de sensibilisation, la pneumonie est l’une des maladies infantiles constituant un problème de santé publique. Chaque 20 secondes un enfant sur 5 en meurt. Une situation qui inquiète, dit-elle. Les parents, exhorte Mme Colimon, doivent prêter beaucoup d’attention à la santé de leurs enfants. Quand ces derniers commencent par avoir la fièvre, des toux sans cesse, ils doivent être vus par un médecin ou conduits dans un centre hospitalier. À son avis, cela permettra prévenir la pneumonie. Elle invite en ce sens les parents à les faire vacciner en vue de les protéger non seulement contre cette maladie mais également de bien d’autres maladies qui pourraient leur être fatales.

À en croire Mme Colimon, les autorités s’engagent à réduire de deux tiers la mortalité infantile en vue d’atteindre l’objectif du millénaire pour le développement (OMD).Des pistes de solution sont déjà là pour arriver à cette fin.

Pour Jacqueline Gauthier, présidente de la SHP, des efforts ont été consentis au cours de la dernière décennie visant la protection des enfants contre la pneumonie et la diarrhée qui sont deux principaux facteurs de mortalité infantile. Un léger progrès se manifeste, compte tenu des campagnes de sensibilisation pour le lavage des mains contre le choléra. Cependant, il reste beaucoup à faire.

Le 12 novembre 2009 des institutions internationales, telles l’Organisation mondiale de la Santé et le Fonds des Nations Unies de secours d’urgence à l’enfance (Unicef) ont décrété cette date « journée mondiale » consacrée à cette maladie. Selon le dernier rapport de l’Unicef en 2011, près de 1,3 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans en sont morts. Cette maladie, poursuit ce rapport, peut être prévenue et traitée.
Reynold Aris
arisreynold@yahoo.fr
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo