102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   24 Nov 2014-19h13
Arrestation de trois présumés kidnappeurs
Le Parquet de Port-au-Prince a procédé à l’arrestation, le samedi 10 novembre, de trois présumés kidnappeurs dans la zone de l’aéroport,
Le Parquet de Port-au-Prince a procédé à l’arrestation, le samedi 10 novembre, de trois présumés kidnappeurs dans la zone de l’aéroport, au Nord de Port-au-Prince. Ces bandits sont des spécialistes en vol de bagages des voyageurs venus de l’étranger, selon le commissaire Luckman Delille. WPC/LM
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
esther | 12/11/2012
gardez la pression sur les bandits parce qu'assez c'est assez
 
Kool Groove | 12/11/2012
Je ne comprends meme pas pourquoi on arrete ces malfrats qui font tant pleurer la grande famille haitienne. Une balle a` la tete, et puis bonjour!
 
Le Neveu | 12/11/2012
Bonjour... et adieu État de droit. Et humainement, c'est pas cool!
 
neglib | 12/11/2012
Les parrains de ces maffieuses organisations sont tjrs des hommes puissants et riches. POINT. Eux seuls ont la protection des forces de l'Ordre, des grands Commis de l'Etat, du Ministere de 'l'Injustice'. Ne vous trompez pas, les ruffians d'origine modeste vont laisser leur peau ds les salles d'interrogatoire.
 
neglib | 12/11/2012
Les entrepreneurs des maisons de kidnapping sont d'origine de la classe aisee, qu'ils soient negre-noirs ou negre-mulatres 'Kore' par le 'Grand Tonton (Oncle) Blanc'. Sont exclusivement leur domaine toutes les entreprises et affaires allechantes, judicieuses rapportant beaucoup de 'Greenback'. Les vauriens 'souflantyou' paient le prix de leur stupidite, tjrs eux sous les yeux rives des telespectateurs provenant des cameras de cette meme classe des ayant-droits.
 
Patt22 | 13/11/2012
Il ne faut pas accuser une classe sociale.Il ne faut pas retomber dans cette vielle querelle stéririle ''nègres en haut contre nègres en bas'' qui divise et fragilise le pays. Nous sommes une société où une petite poignée de vouyous sème la terreur. Il faut traquer les bandits pour le tort causé au pays peu importe les classes sociales auxquelles ils appartiennent
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo