102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   21 Apr 2014-06h07
Cinéma/Décès
Disparition foudroyante de l'actrice Lindsay Laviolette
Une star de cinéma s’éclipse dans la diaspora haïtienne. La Montréalaise Lindsay Laviolette, dont les talents d’actrice ont été confirmés dans plusieurs récents longs métrages, a rendu l’âme le mardi 30 octobre. Le milieu du showbiz de la communauté haïtienne du Canada est en état de choc.
La maladie: un KO surprenant

La belle et replète n’a pas survécu à un cancer du poumon qui s’est généralisé à son insu, avions-nous appris à l’Agence de presse Médiamosaïque. Débordante de vie et d’énergie comme toujours, la jeune femme de 36 ans s’était rendue pourtant à l’hôpital pour un chek-up de routine le 9 octobre dernier.

Physiquement en pleine forme et nullement inquiète de son état de santé après l’accouchement de son premier bébé (une fillette de 7 mois qu’elle a prénommée Neema), Lyndsay Laviolette ignorait qu’il lui restait moins de vingt jours à vivre. Ses proches rapportent qu’elle était même étonnée quand le personnel médical lui apprenait qu’on allait devoir la garder pendant quelques jours à l’hôpital.

La carrière: une polyvalente

Propulsée par les jeunes réalisateurs Jean-Rony Lubin et Frantz Guano, Lyndsay a connu un véritable tournant dans sa jeune carrière de cinéma via « La Vérité blesse », un long métrage, réalisé à Jacmel (Haïti) en 2006, dans lequel elle incarnait le personnage Gina qui prône la résistance vis-à-vis d’un système judiciaire corrompu en Haïti ou encore dans « Méchants cousins ». Elle allait crever le plafond dans la série « Les Coqueluches ».

Très affectés par le départ impromptu de leur égérie, Jean-Rony Lubin et Frantz Guano, sous la bannière de Cluvar Productions, envisagent d’organiser une veillée artistique pour lui rendre un dernier hommage dans les jours à venir, avions-nous également appris.

Il importe de noter que la talentueuse Lyndsay Laviolette avait plusieurs cordes à son arc. À part ses aptitudes d’actrice et d’animatrice de radio, elle exerçait également le métier d'agent immobilier et venait de boucler sa formation d’infirmière.
Source: Média-Mosaique
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
anmwey | 02/11/2012
Je ne comprendrai jamais que quelqu'un se rende a l'hopital pour un bilan de sante et meurt 20 jours plus tard suite a une "maladie grave". Je pense que cette derniere a attrape une infection nosocomiale a l'hopital. En retrospective, cette jeune femme qui se portait comme un charme , n'etait-elle pas allee chez le medecin serait elle morte? Je doute fort.
 
anmwey | 02/11/2012
C'est possible qu'elle fut malade, mais un etre humain ne se porte pas commme un charme le 9 et decede le 30 a moins qu'il soit empoisonne ou soit atteint d'une maladie telle que la meningite. La chute physique suite a un cancer se fait lentement. Cette femme a ete victime d'une erreur medicale. J'espere que ses parents chercheront plus loin que ca. Condoleances.
 
koko | 02/11/2012
C'est bien dommage pour cette jeune femme elle n'a pas eu le temps d'en de la vie au max. Mais une chose,peut-être qu'elle avait la maladie puis elle ne savait pas puis à la dernière minute elle commence avoir des malaises et elle se rend à la l'hopital en urgence puis c'est la qu'on a constaté elle gravement malade.Arrêtez de raconter des sautises hein!ouuuuuuuuuuf.
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo