102è Année - Un siècle d’information - www.lematinhaiti.com - Dernière mise à jour : 13/02/2014 14:53:09   22 Nov 2014-20h56
Grande exposition au Musée de la Monnaie du Cap-Haïtien
Ce vendredi 10 août 2012, le Conseil d’Administration de la Banque de la République d’Haïti (BRH) a convié les Capois au vernissage de l’exposition du Musée de la Monnaie autour du thème :« Haïti : sa monnaie, son histoire ».
Ce vendredi 10 août 2012, le Conseil d’Administration de la Banque de la République d’Haïti (BRH) a convié les Capois au vernissage de l’exposition du Musée de la Monnaie autour du thème :« Haïti : sa monnaie, son histoire ». Il était 4 :00 heures pm environ et la salle réservée à cet effet bondait déjà de gens. Plusieurs grandes personnalités ont été remarquées au niveau de l’assistance. Des autorités politiques dont le maire du Cap-Haitien, des anciens ministres, des Parlementaire, des cadres de la police nationale et des responsables d’université étaient présents. Tout se déroulait dans une ambiance conviviale.

Dans son discours de circonstance, le directeur général de la BRH, M. Jean Baden Dubois, a souligné que l’initiative de la Musée de la Monnaie répond à la mission de la Banque centrale. C’est une manière, poursuit il, pour la BRH d’exprimer l’importance qu’elle accorde à ce centre culturel et patrimonial que représente la deuxième ville du pays.

Après le discours de M. Dubois, relatant le contexte de l’exposition, un délicieux cocktail attendait les convives. Question de se remettre en forme avant de faire un survol sur l’histoire de la monnaie en Haïti, alors qu’à l’entrée de cette salle une professionnelle du violon exécutait ses plus belles notes. Par petits groupes, les convives ont été invités à investir le musée afin de procéder à l’exploration de l’exposition. Des guides, on ne peut plus qualifiés, ont présenté aux visiteurs la genèse et le cheminement de la monnaie haïtienne. Chaque billet et chaque pièce de monnaie exposés étaient accompagnés de son histoire.

Sur deux écrans au fond de la salle, des images d’archives tournaient en boucle. Certains visiteurs ont eu le plaisir de voir défiler sur les écrans, d’anciens présidents tels : Louis Borno, Paul Eugène Magloire…. Et ainsi que des vues sur des rues de Port au Prince, il y a plus de 70 ans.

Interrogé à l’occasion, le maire du Cap-Haitien, M. Wilbrode Béon, s’est félicité de la présence de ce musée numismatique dans sa ville. Selon lui, la présence du musée sera un accompagnement essentiel pour notre mémoire. Pas de ville touristique et historique sans musée, a-t-il souligné.

Par ailleurs, l’ancien ministre, Charles Manigat, doyen de l’Institut universitaire des Sciences juridiques et de Développement Régional (INUJED), croit que l’implantation de ce musée de la monnaie au Cap-Haitien, permet à la BRH de contribuer à tenir en éveil une partie non moins importante de notre mémoire de peuple. Il espère que les jeunes des écoles publiques et privées mettront à profit cette belle opportunité afin d’enrichir leur connaissance en histoire.

Le lendemain, samedi 11 Août, deux conférences-débats couronnaient cette exploration historique. Après la présentation de quelques produits de la BRH par deux de ses cadres, le Professeur Pierre Buteau a présenté une conférence autour du thème : « Christophe : la construction d’une vision ».

Pour sa part, le professeur Emile EYMA, historien-collectionneur, président de la société capoise d’histoire, a partagé avec l’assistance une longue et belle page d’histoire : « Le patrimoine du Cap-Haitien : Enjeux et perspectives ».

Rappelons que le vernissage de cette exposition aura aussi servi de réouverture au Musée de la Monnaie du Cap-Haitien. Ouvert pour la première fois au cours de l’année 2001, pour des raisons qu’on ignore, le musée a été fermé peu de temps après.
Blanco Jean blancojean@yahoo.fr
Commentaires des lecteurs
Entrez votre mot de passe pour pouvoir commenter. Login | Enregistez-vous !
Add comments
 
 
 
haitipapmouri | 19/08/2012
Très bonne initiative, cela va crée du travail même à petite échelle. Bonne continuation mais il va falloir protéger ce musée car dès que ce pays fait un pas, les oiseaux de mauvaises augures de ce pays refont surface.
 
 
 
 
 
Recherche

Lematin  Google 
Video
 
Dernière Edition
 
Le matin hebdo